Google patrimoine

Voici comment léguer vos données Google !

Dans notre société, à l'ère du tout numérique, nous avons tous un nombre impressionnant de données sur le web et spécifiquement en ce qui concerne Google. Aussi bien votre messagerie contenant vos courriels, vos contacts, que votre profil Youtube, Google Agenda, Chrome, Google Drive qui passent tous par votre compte Google.

Une partie de vous est stockée sur les nombreux services de Google. Avez-vous déjà songé un seul instant de ce qu'il adviendrait de vos données numériques si vous veniez à quitter ce monde prématurément ?

Je suppose que non, et j'ai donc décidé de vous en dire plus car c'est un sujet très actuel. Le legs de patrimoine se fait depuis la nuit des temps. Nous connaissons très bien les termes de patrimoine immobilier, mobilier, financier mais qu'en est-il de ce patrimoine numérique qui nous lie à Google au-delà de la mort ?

Card image cap

Google dans tout ça ?

Si nous nous intéressons de plus près à notre cher ami Google, on peut constater que les choses ont également évolué. Désormais, vous avez à votre disposition le gestionnaire de compte inactif. Google a, en effet, tout prévu pour faciliter les choses : après un délai d'inactivité anormal que vous choisissez (3/6/12/18 mois), et quel email pour vous prévenir, votre compte Google sera considéré comme « Inactif ».

Via ce gestionnaire, il vous suffira ensuite de choisir d'avertir jusqu'à 10 personnes de l'inactivité de votre compte et, le cas échéant, leur donner (à 1 ou plusieurs) l'autorisation d'accéder à tout ou partie de vos données numériques Google.

Vous pourrez alors définir quels types de données vous souhaitez léguer à vos contacts comme vos vidéos sur Youtube, vos courriers sous Google Drive, vos contacts ou encore vos photos.

Autrement dit, une fois décédé, la (ou les) personnes choisies pourront accéder à vos données afin de les récupérer, de les modifier ou de les supprimer.

Vous pourrez ainsi permettre à votre époux(se) de disposer de toutes les photos de votre vie et que vous aviez stocké sur Google photo.

Par le biais de ce gestionnaire, vous pouvez également rédiger une réponse automatique ou choisir l'option de supprimer votre compte en cas d'inactivité. Cette suppression ne sera pas effective de suite mais 3 mois après avoir été considéré comme inactif. Cela laisse le temps aux « héritiers » numériques Google, choisis préalablement, d'avoir accès à vos données avant qu'elle ne soit supprimer définitivement.

Enfin, si vous perdez un être cher sans qu'il n'eût le temps d'anticiper l'héritage de son patrimoine numérique Google, il reste encore une solution : la demande concernant le compte d'un utilisateur décédé.

Et là, 3 possibilités envisageables. On peut demander à clôturer définitivement le compte, à récupérer les fonds figurant sur le compte de l'utilisateur décédé (issu par exemple d'un publicitaire) ou encore à obtenir des données figurant sur ce compte.

Suivons l'évolution.

Vous l'aurez compris, les moeurs évoluent et on s'adapte à cette nouvelle ère ainsi qu'aux nouvelles problématiques qu'elles peuvent engendrer. Le législateur doit faire face à tous ces changements : le droit à la mort numérique s'impose peu à peu et la question du patrimoine numérique devient une réelle préoccupation pour tous les acteurs du web. Du simple utilisateur à la start-up millionnaire, tout le monde est concerné et joue un rôle dans cette évolution. Google a répondu à un nouveau besoin et les autres suivent doucement.

Maintenant que vous en savez un peu plus, qu'allez-vous mettre en place de votre côté pour votre patrimoine numérique ? Vous sentez-vous concerné ? N'hésitez pas à me laisser votre point de vue en commentaires ci-dessous

Pour ceux qui sont intéressés, voici le lien pour paramétrer votre inactivité sur Google https://myaccount.google.com/u/0/inactive?pli=1

Vous vous posez la question pour Facebook ?

Rendez-vous sur cette page Que deviendront vos données Facebook en cas de décès ?

PARTAGEZ CET ARTICLE

Avec SacheQue, vous rédigez votre lettre en toute intimité derrière votre écran. Vous n'avez pas d'obligation de prévenir votre destinataire. Vos lettres sont cryptées afin de garantir leur intégrité et leur sécurité. Et surtout, vos lettres ne seront envoyées qu'à la seule condition que vous ne confirmiez plus nos notifications à plusieurs reprises.

© 2018 - 2022 KnowThat