Card image cap

Que deviendront vos données Facebook en cas de décès ?

Depuis la création de Facebook, le réseau social a enregistré plus de 2 milliards d'utilisateurs.

Une partie d'entre eux nous ont quittés depuis longtemps, mais pas leur profil. Et c'est ainsi que chaque jour ce sont des centaines de "demandes en amis" qui sont envoyées à des personnes décédées en espérant reprendre contact avec un ancien collègue ou une cousine. Chaque jour des milliers de personnes reçoivent des notifications de Facebook pour souhaiter un bon anniversaire à un défunt.

Mais également, ce sont des milliers de Giga de photos et vidéos privées qui restent ainsi coincés entre 2 mondes. Invisibles mais pourtant bien là.

Psychologiquement, ainsi que juridiquement, cela pose un réel problème. Quand une personne meurt, son patrimoine numérique ne s'éteint pas avec elle et aujourd'hui, c'est plus de la moitié des comptes de la plateforme qui appartiennent à des personnes décédées.

La plupart des usagers d'internet ignorent que leur vie numérique fait partie intégrante des biens à léguer, et n'associent pas cela à leur patrimoine personnel. Il est d'ailleurs rare que les testaments le prévoient.

Qu'est-ce que le patrimoine numérique (e-patrimoine) ?

Le patrimoine numérique, aussi nommé e-patrimoine, est un terme très nouveau dans le monde juridique. Mais que signifie-t-il ? Il n'a pas de définition claire et précise. On considère que c'est un ensemble de biens non-physiques, dont le support de diffusion est immatériel, numérique.

Concrètement, cela représente tout ce que vous avez pu écrire sur Internet. Votre blog, votre site, votre adresse mail, vos réseaux sociaux, ou encore vos échanges de messages au sein d'un forum, appartiennent à votre vie numérique, et donc à votre e-patrimoine. Seulement, si personne ne détient les informations nécessaires à la gestion de vos données numériques, elles resteront éternellement accessibles et visibles sur internet.

Mais alors, comment remédier à cela ?

La mise en place du contact légataire sur Facebook

C'est pour cela que Facebook, le principal réseau social mondial, a mis en place le contact légataire sur sa plateforme.

Le contact légataire est une personne que vous désignez et qui disposera de certaines autorisations sur votre compte Facebook après votre décès. Le contact choisi sera alors informé par message de votre décision et aura la possibilité d'accepter ou de refuser.

Ce contact aura plusieurs possibilités à votre mort. Il pourra télécharger vos archives, notamment vos photos, vos publications, ainsi que vos informations personnelles. Pour autant, il ne pourra pas poster en votre nom, car il n'a pas l'autorisation de se connecter « en votre nom ». Aussi, rassurez-vous, il n'aura pas accès à vos messages privés, et ne pourra pas lancer de nouvelles invitations.

Suite à votre décès, votre Facebook devient un compte de commémoration. À ces suites, votre contact légataire pourra, entres autres :

  • Rédiger une publication épinglée sur votre profil, par exemple pour organiser une célébration commémorative
  • Afficher certaines de vos publications
  • Répondre aux invitations
  • Changer votre photo de profil et/ou de couverture

Il aura la possibilité de demander la suppression définitive de votre compte.

Transmettre son contenu Facebook ou le supprimer ?

Vous n'êtes pas obligé de choisir entre tout léguer ou tout supprimer. Entre vos photos, vos vidéos, vos posts et vos messages privés, il vous est possible de préparer une lettre dans laquelle vous pourrez indiquer vos dernières volontés. Une lettre qui ne serait transmise UNIQUEMENT si vous disparaissiez.

Dans ce document, vous y indiquerez également vos identifiants de connexion Facebook afin que votre destinataire de confiance puisse, à votre disparition, s'occuper d'appliquer vos dernières volontés numériques.

Comment envoyer une lettre post-mortem ?

Le notaire

Le notaire reste une valeur sûre pour tout ce qui concerne la transmission, mais cela demande de se déplacer, de payer au minimum 70€ TTC et de se rappeler que chaque futures modifications appellera des coûts supplémentaires.

Avec SacheQue, vous rédigez votre lettre en toute intimité derrière votre écran. Vous n'avez pas d'obligation de prévenir votre destinataire. Vos lettres sont cryptées afin de garantir leur intégrité et leur sécurité. Et surtout, vos lettres ne seront envoyées qu'à la seule condition que vous ne confirmiez plus nos notifications à plusieurs reprises.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Pour désigner votre contact légataire, n'hésitez à consulter la page d'aide de Facebook sur le sujet : cliquez-ici

© 2018 - 2022 KnowThat